Cellulite

Les informations sur le psoriasis peuvent intéresser des ami(e)s

Partagez le site pour qu'eux aussi puissent en profiter !

PSORIASIS

En Goutte, Visage, Inversé, Cuir chevelu, Articulaire, Coude, Plis
Vitamine D, Jambes, Maladie, Peau, Pieds, Ongles, Stress

 

 

Psoriasis : Définition

Le psoriasis est une maladie chronique inflammatoire de la peau.

Le psoriasis est une dermatose due à un renouvellement trop rapide de la couche superficielle de la peau et se manifeste par l’apparition d’épaisses plaques rouges recouvertes d’épaisses croûtes blanchâtres.

Contrairement aux idées reçues, le psoriasis n’est pas une maladie allergique ni contagieuse. Le psoriasis n’est pas lié non plus à une question d’hygiène. Les plaques apparaissent à différents endroits du corps et affectent le plus souvent les genoux, les coudes et le cuir chevelu. Le psoriasis évolue par cycles avec des périodes de rémission.

Chez certaines personnes atteintes par cette maladie, le psoriasis constitue juste un gène désagréable. Pour d’autres, il existe des formes plus sévères et douloureuses de psoriasis.

Le psoriasis ne se guérit pas, néanmoins, il existe des traitements efficaces pour soulager les symptômes, réduire les plaques et la fréquence des poussées.

Psoriasis : Symptômes

Il existe plusieurs types de psoriasis. Les symptômes peuvent varier d’une personne à l’autre et peuvent se manifester sous les formes suivantes :

Le psoriasis vulgaris (psoriasis vulgaire ou habituel)

Le psoriasis vulgaris est la forme la plus courante de psoriasis. Elle se traduit par des plaques recouvertes de croûtes blanchâtres se développant sur des tâches rouges.

Ces plaques peuvent provoquer des douleurs et démangeaisons plus ou moins intenses. Ce genre de psoriasis peut toucher l’ensemble du corps, bien que les coudes, les genoux, le cuir chevelu et les fesses soient le plus souvent atteints.

Le psoriasis unguéal (psoriasis des ongles)

Cette forme de psoriasis touche les ongles des doigts et ceux des orteils. Les symptômes les plus courants sont les suivants : épaississement important de l’ongle, décoloration, effritement, stries des ongles, décollement de l’ongle au niveau du lit de l’ongle, trous légers ou profonds dans les ongles.

Le psoriasis du cuir chevelu

Cette forme de psoriasis se manifeste par des plaques rouges avec des squames argentées sur le cuir chevelu et sur la lisière du front et à l’arrière du cou avec possibilité de chute de cheveux dans les cas graves.

Le psoriasis en gouttes

Cette forme de psoriasis touche surtout les enfants et les adolescents et se manifeste de façon soudaine, parfois à la suite d’une infection bactérienne telle que l’angine. Ce type de psoriasis se caractérise par une éruption de petits points rosés pouvant atteindre toutes les parties du corps. Les démangeaisons sont fréquentes.

Le psoriasis inversé

Cette forme de psoriasis apparaît dans les plis de la peau (aisselles, aines, sous les seins, près des organes génitaux, plis des fesses). Elle se traduit par des plaques rouges sèches, lisses et dépourvues des squames et s’accompagne parfois de démangeaisons et pouvant être douloureuses car exposées aux frottements.

Le psoriasis pustuleux

Cette forme rare de psoriasis affecte surtout les mains et la plante des pieds. Elle se manifeste sous la forme de petites plaques blanches recouvertes de pustules.

Elle peut se développer rapidement pour couvrir le corps entier et causer de la fièvre, des frissons, des infections, de la fatigue et de fortes démangeaisons.

Le psoriasis érythrodermique

Cette forme de psoriasis est l’une des formes les plus graves et les plus sévères de psoriasis. Elle se caractérise par une peau de couleur rouge vif recouverte de squames.

Les lésions couvrent l’intégralité ou sur au moins 75 % du corps. Elle peut être très douloureuse et causer d’intenses démangeaisons. Elle peut être déclenchée par une exposition prolongée au soleil, l’arrêt brutal d'un traitement aux corticoïdes ou une toxicité médicamenteuse. Elle peut mettre en danger la vie du sujet et nécessite un traitement en urgence.

Le rhumatisme psoriasique

Cette forme de psoriasis touche à la fois la peau et les articulations. En dehors de l’atteinte cutanée, les articulations charnières deviennent enflées et raides. Il arrive que le sujet souffre aussi d’inflammation oculaire telle que la conjonctivite.

 

 

Psoriasis : Causes

La cause du psoriasis, qui est une dermatose chronique, reste méconnue même si on connaît très bien son mécanisme.

On estime cependant que l'origine du psoriasis  provient d’un trouble du système immunitaire. Des facteurs génétiques et environnementaux entrent également en considération dans l’apparition de la maladie.

Le psoriasis résulte d’un renouvellement trop rapide des cellules de l'épiderme (kératinocytes). Normalement, ces cellules se développent, deviennent matures et sont éliminées par desquamation en 28 jours. Chez les personnes atteintes par le psoriasis, cette opération s’effectue tous les 3 à 6 jours.

Ce phénomène résulte de l’intervention des lymphocytes T (cellules de défense du système immunitaire) en réponse aux agressions de la peau par des virus, bactéries ou cellules d’un autre individu.

Cette réaction excessive du système immunitaire ne permet plus l’élimination des cellules mortes. Le problème est que la durée de vie des cellules reste la même (28 jours), elles s’amassent donc sur une même zone du corps pour former des plaques rouges et sèches.

Le psoriasis peut également se développer à la suite d’une infection (éraflure, piqûre d’insecte, coupure), de prise de certains médicaments, une consommation excessive d’alcool et de tabac, une exposition prolongée au soleil, de stress, d’excès de poids, de troubles hormonaux et métaboliques, etc.

Psoriasis : Personnes et facteurs de risque

Tout le monde peut être atteint par le psoriasis. Cette affection touche autant les hommes que les femmes, frappe tous les groupes d’âge et est plus répandue chez les caucasiens (gens de race blanche). Les facteurs suivants peuvent aussi faire augmenter le risque de développer la maladie :

Psoriasis et antécédents familiaux

Les statistiques parlent d’elles-mêmes : environ 40 % des personnes psoriasiques ont un plusieurs membres de la famille également atteints.

Psoriasis et infections virales et bactériennes

Les personnes atteintes par le VIH développent davantage le psoriasis que les personnes ayant un système immunitaire sain. Les enfants et adolescents souffrant d’infections périodiques, en particulier l’angine sont également des sujets à risque.

Psoriasis et stress

Le stress peut affecter le système immunitaire et causer l’apparition du psoriasis ou aggraver le psoriasis déjà existant.

Psoriasis et obésité

Le surpoids est connu comme un déclencheur du psoriasis inversé. En outre, les  plaques se développent souvent sous les plis de la peau.

Psoriasis et tabagisme

Le tabagisme est un facteur déclenchant et aggravant du psoriasis selon une étude épidémiologique.

Psoriasis : Complications

Selon sa forme, sa localisation et son étendue, le psoriasis peut causer les complications suivantes :

  • Peau épaissie et infections bactériennes provoquées par les éraflures le soulagement des démangeaisons intenses.
  • Déséquilibre des fluides et une infection en cas de psoriasis pustuleux grave.
  • Complications d’ordre psychologiques : Le psoriasis peut avoir des effets sur l'estime de soi, sur la sociabilité et sur la qualité de vie.

Les personnes psoriasiques risquent de développer des syndromes métaboliques telles que l’hypertension, le diabète, mais aussi des maladies cardio-vasculaire, le cancer…. En outre, la polyarthrite psoriasique est une complication grave du psoriasis.  Elle peut être très douloureuse et invalidante.

Psoriasis : Diagnostic

Dans la plupart des cas, le diagnostic du psoriasis est assez simple. Bien qu’un simple médecin puisse le faire, il est recommandé de s’adresser à un dermatologue.

Psoriasis et Examen physique

Le dermatologue peut diagnostiquer un psoriasis en examinant soigneusement la peau, le cuir chevelu et les ongles du sujet et en lui questionnant sur les antécédents familiaux. La présence de plaques rouges et squameuses sur ces zones est en général suffisante pour confirmer le diagnostic.

Psoriasis et Biopsie cutanée

Le prélèvement d’un petit échantillon de peau peut être nécessaire pour confirmer le diagnostic et éliminer d'autres affections cutanées possibles. Il peut être effectué sous anesthésie locale dans le cabinet du médecin ou dans un laboratoire.

En effet, un certain nombre d’affections cutanées peuvent être confondues avec un psoriasis , telles que :

  • Lichen plan : Il s'agit d'une maladie inflammatoire touchant la peau qui se manifeste par des démangeaisons et des éruptions localisées.
  • La dermatite séborrhéique : Il s'agit d'une maladie chronique et bénigne de la peau qui se manifeste par des rougeurs et des squames prédominant et affectant le visage et le cuir chevelu.
  • La teigne tonsurante ou teigne du corps : Il s'agit d'une infection fongique qui se manifeste par une éruption cutanée de couleur rouge se produisant sur les bras, les jambes, le visage, l’aine, le cuir chevelu ou d'autres parties du corps exposées.
  • Le pityriasis rosé de Gibert : Il s'agit d'une dermatose éruptive aiguë, fréquente, bénigne qui débute souvent par une tache ronde ou ovalaire isolée. Les taches sont parfois groupées en « arbre de Noël ».

 

Psoriasis : Traitement

Le psoriasis ne se guérit pas car il n’existe à l’heure actuelle aucun remède. Mais il existe cependant des traitements de plus en plus efficaces qui permettent de réduire l’étendue des plaques et la fréquence des poussées et prévenir les risques de complications.

Il existe trois types de traitements anti psoriasiques. Le type de traitement prescrit dépend de la gravité, de sa localisation et de la surface touchée par le psoriasis ainsi que de son retentissement sur la qualité de vie du patient.

Psoriasis et les Corticostéroïdes

Les corticostéroides sont des versions synthétiques d’hormones sécrétées par le corps humain. Les médicaments à base de corticostéroïdes sont le plus souvent prescrits pour traiter le psoriasis léger et modéré. Ils sont destinés à calmer l’inflammation, diminuer la prolifération des cellules de l’épiderme, soulager les démangeaisons. Il existe des lotions et shampooings aux corticostéroïdes pour les lésions du cuir chevelu.

Le dosage des préparations peuvent être faible, élevé ou très élevé. Dans le cas d’un psoriasis léger, un médicament à faible dosage peut faire l’affaire. Un dosage élevé peut être prescrit pour les plaques couvertes de croûtes épaisses, grandes et persistantes ou quand certains traitements ont échoué.

Psoriasis et les dérivés de la vitamine D

Les dérivés de la vitamine D sont utilisés pour diminuer la prolifération des cellules de l’épiderme. Actuellement, il y a un certain nombre de crèmes, de lotions ou d’onguents à base de dérivés de la vitamine D disponibles sur le marché.

L'action des dérivés de la Vitamine D n'est pas très rapide et peuvent être irritants en début de traitement.  Son association avec des corticostéroïdes permet d’avoir un effet plus rapide.

Psoriasis et l’anthraline

L'anthraline, également appelée dithranol, est censé normaliser l’activité de l’ADN dans les cellules de peau.

Elle est utilisée pour soigner le psoriasis léger ou modéré.  Le cuir chevelu peut être traité par l'anthraline avec succès. Cependant, l’anthraline est très irritante pour la peau et c’est un produit très salissant. Elle tache la peau, les vêtements et toute autre surface avec laquelle elle entre en contact.

En raison de ces inconvénients, les médecins recommandent souvent des applications de courte durée afin de minimiser les inconvénients sans affecter l'efficacité du produit. L'anthraline est parfois utilisé en combinaison avec la photothérapie.

 

 

Psoriasis et les rétinoïdes topiques

Les rétinoïdes topiques sont généralement utilisés pour traiter l’acné et les coups de soleil mais certains médicaments à base de rétinoïdes topiques comme le tazarotène ont été développés pour traiter le psoriasis. Comme tous les dérivés de la vitamine A, il a pour fonction de normaliser l’activité de l’ADN dans les cellules de la peau et de diminuer l’inflammation.

L’effet secondaire le plus fréquent est une irritation cutanée. La sensibilité à la lumière peut aussi être augmentée suite à l’application de ce médicament. Bien que le risque d’anomalies congénitales soit inférieur pour les rétinoïdes topiques que les rétinoïdes oraux, il est toujours recommandé aux femmes enceintes ou qui allaitent de ne pas utiliser les rétinoïdes topiques.

Psoriasis et les inhibiteurs de Calcineurine

Les inhibiteurs de Calcineurine sont surtout recommandés pour la dermatite atopique, mais sont parfois efficaces contre le psoriasis. Le Tacrolimus et le Pimécrolimus constituent une bonne alternative pour le traitement du psoriasis du visage et des plis particulièrement sensibles aux effets secondaires des autres traitements topiques.

On pense que les molécules des inhibiteurs de Calcineurine perturbe l’activation des cellules T, qui à leur tour, réduisent l’inflammation et l’accumulation de plaque. L’irritation cutanée est l’effet indésirable le plus fréquent. L’usage à long terme ou en continu n’est pas recommandé en raison des risques potentiels de développement d’un cancer de la peau et de lymphome.

Psoriasis et l’acide salicylique

L'acide salicylique a la particularité de détacher les couches externes de la peau. Il est utilisé pour adoucir et éliminer les squames de psoriasis.

 

 Les informations données sur ce site ne sauraient engager l’auteur et ne sont données qu’à titre informatif. Aussi, consultez un professionnel de la santé pour toute question concernant le psoriasis.

 

Psoriasis : Forum et témoignages

Votre expérience sur le psoriasis peut être intéressante pour les autres. Pensez-y !

Nous vous proposons de laisser vos commentaires dans le forum ci-dessous.

 

Vous pouvez également voter pour cet article :

(19 votes, moyenne 4.53 sur 5)
PSORIASIS - Définition, Symptômes, Traitement, Causes, Complications, Diagnostic. En Goutte, Visage, Inversé, Cuir chevelu, Articulaire, Coude, Plis. Vitamine D, Jambes, Maladie, Peau, Pieds, Ongles, Stress. Personnes à risque, témoignages. FORUM4.53 sur 51 basé sur 19 votants.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir